La Maladie parodontale du chien

La mâchoire saine

L’anatomie de la mâchoire saine de chien, des dents en vue externe, jusqu’aux racines

Gingivite

Les conséquences du dépôt de plaque dentaire.
Sur une dent saine, une plaque dentaire se dépose sous la forme d'une fine couche grisâtre. Parallèlement, la gencive s'enflamme, devient rouge et œdèmatiée, un fin liséré hémorragique se forme à la jonction dent-gencive.

Maladie parodontale

Les conséquences d'un premier dépôt de tartre.
La plaque dentaire se transforme progressivement en tartre. L'inflammation de la gencive persiste sans modification apparente mais sur une vue en coupe on s'aperçoit que le tartre décolle la gencive et fait reculer l'os. Dans cette vue en coupe, on englobe à la fois les modifications induites par une gingivite et par une parodontite, la gingivite provoquant un décollement de la gencive.

Evolution de la maladie parodontale

L’évolution de la progression du tartre.
Le tartre progresse en faisant reculer à la fois la gencive et l’os.

Poche parodontale

La formation d’une poche parodontale qui va déchausser la dent.
Une poche parodontale progresse détruisant progressivement l’os autour des racines des dents. Dans des cas extrêmes, la destruction de l’os fragilise la mâchoire et peut favoriser les fractures de cette dernière.

Abcès sous orbitaire

La formation d’un abcès rétro-orbitaire.
Dans certains cas la maladie parodontale ou des endodontites peuvent provoquer des abcès à l’apex de la racine d’une dent. De l’abcès peut partir une fistule qui va générer une sorte de pus soit devant l’œil soit à l’intérieur des narines (communication oro-nasale).

Furcation et poche horizontale

Une autre forme de parodontite : la poche parodontale.
Dans certaines situations, la destruction de l'os ne se fait pas verticalement mais horizontalement. Dans ce cas, sans que la gencive ne soit profondément résorbée, l'os peut reculer jusqu'à générer une lésion de furcation qui nécessitera l'extraction de la dent.

courtesy of webmatter.de