La Rupture de Ligament Croisé

Genou fixe

Vue anatomique du genou.
Le genou est une articulation complexe qui implique quatre os, le fémur, la rotule, le tibia et la fibula (ex péroné). Deux ménisques sont intercalés entre le fémur et le tibia et assurent la congruence articulaire. L'articulation présente de nombreux ligaments qui la renforcent et conditionnent son fonctionnement.

Genou mobile

Vue dynamique du genou en flexion extension.
Lorsque l'articulation fléchit, la rotule descend dans la trochlée fémorale, le ménisque latéral recule et le ligament collatéral se détend. Le côté médial de l'articulation est beaucoup plus figé.

Les ligaments croisés

Le positionnement et les contraintes s'exerçant sur les ligaments croisés.
Les ligaments croisés sont disposés de telle sorte qu'ils sont toujours tendus. Le ligament croisé crânial est cependant tendu de façon maximale lorsque l'articulation est en extension.

Signe du tiroir

La conséquence d'une rupture de ligament croisé antérieur.
La rupture du ligament croisé crânial permet le glissement vers l'avant du tibia par rapport au fémur ; il s'agit du signe du tiroir antérieur.

Rotation interne

Le mouvement de rotation interne afin de comprendre ses conséquences.
La rupture du ligament croisé crânial libère la rotation interne de l'articulation.

Lésion méniscale

La destruction du ménisque induite par la laxité du genou.
Lors de rupture du ligament croisé crânial, le fémur avance par rapport au ménisque médial qui se trouve alors écrasé par le condyle fémoral. Le ménisque finit par se fissurer et rompre.

Arthrose

Evolution arthrosique du genou.
Après quelques semaines d'évolution, l'articulation développe de l'arthrose.
 

courtesy of webmatter.de